Comparatif de rachat de crédits, les éléments à étudier dans une offre de rachat

Comparatif de rachat de crédits, les éléments à étudier dans une offre de rachat

De plus en plus de personnes se trouvent dans des situations financières difficiles en raison de la crise. Ces personnes n’arrivent plus à s’en sortir et l’une des manières pour y remédier est de contracter un rachat de crédit. Cependant, faire son choix pour trouver le crédit le plus adapté reste une affaire des moins anodines.

Le taux du rachat de crédit

Pour toute souscription à un rachat de crédit, il faut essayer de négocier son taux. Vous aurez tout intérêt à faire jouer de la concurrence auprès de votre organisme pour arriver à votre fin. On distingue généralement trois grands types de taux : le taux fixe, variable et le taux effectif global.

Nous nous intéresserons seulement aux deux premiers qui sont les plus courants. En bref, le taux fixe est choisi pour plus de sécurité. Ce dernier ne varie pas durant la période d’emprunt. Il faut faire la différence entre taux fixe et mensualités, car ces derniers ne sont pas liés.

En effet, il n’y a aucun problème si vous souhaitez modifier vos échéances au cours du temps. Vous pourrez chaque année, par exemple, en fonction du contrat, augmenter ou diminuer vos mensualités en fonction de vos revenus.

En choisissant le taux variable, vous pourrez chaque année ou selon le calendrier de votre organisme, réviser votre taux, en se basant sur un indice de référence. Ce taux peut se révéler plus économique que le taux fixe, car en fonction du changement de taux, plus précisément pour une baise, vos mensualités seront directement concernées.

De plus, le taux variable est moins élevé que le taux fixe lors de la signature du contrat. Le taux variable pourra également être changé en taux fixe selon les établissements et cela surtout en cas de hausse. Enfin, il est possible de plafonner ce taux en cas de hausse en instaurant une limitation d’augmentation.

Les risques du rachat de crédits

Le rachat de crédit est en d’autres termes la solution finale à vos problèmes financiers. Vous n’aurez plus une seconde chance. C’est pourquoi vous aurez tout intérêt à être cette fois-ci plus attentif. Tout d’abord, le rachat vous permettra de diminuer vos mensualités, pour enfin retrouver plus de souplesse dans vos finances.

Cependant, les risques sont toujours présents, tels un rachat de crédit coûteux, la privation de vos avantages fiscaux et les conséquences suite à un non-paiement de vos remboursements. En effet, si vous continuez à rembourser un crédit et que vous délaissez vos mensualités alors que vous avez contracté un rachat, vous perdez à la fois vos agios et dans le cas d’une hypothèque, le bien sera saisi. Vous pourrez néanmoins déposer un dossier de surendettement pour éviter la saisie.

Un autre paramètre à maîtriser est l’allègement des mensualités, en contrepartie d’une durée de remboursement plus longue. Il y aura un risque élevé que le coût total du rachat augmente, même si les taux ont été revus à la baisse, d’où l’intérêt d’utiliser un comparatif de rachat de crédits. Enfin, différents frais sont liés à ce rachat et devront également être suivis de près pour ne pas faire augmenter encore plus son coût.